Doorzoek hier de website

Témoignage

Croire en Dieu ??

Ce sont seulement ceux qui n’ont jamais atteint leur maturité mentale qui peuvent croire en Dieu …

C’était du moins ainsi que je pensais quand j’avais quelque vingt ans.

Quand j’étais enfant, j’étais croyant. Quand j’étais tout petit, j’avais même pris la décision de partir plus tard en Afrique pour parler de Jésus aux gens de là-bas.
Alors, à l’âge de douze ans, j’ai commencé mes études dans un petit séminaire pour pouvoir devenir missionnaire.
Mais oh! la puberté commençait et les filles paraissaient quand même très intéressantes. Je ne pouvais pas accepter facilement l’idée de ne pas pouvoir me marier si j’étais prêtre. Je commençais aussi en ce temps-là à avoir honte de croire en Dieu.

 

SOIF SPIRITUELLE

image054A dix-sept ans, j’ai commencé à étudier la religion des Egyptiens et des Esquimaux afin de pouvoir en faire un exposé pour l’école. Tout de suite après, je me suis plongé dans l’hindouisme et me suis mis à suivre des leçons de yoga. C’était comme si je me retrouvais dans un monde tout neuf et vaste, libéré du carcan du christianisme ecclésiastique. Je voulais me libérer tout à fait de toutes les vieilles pensées et opinions puis commencer une nouvelle vie.

Aux cours de yoga, j’ai rencontré quelqu’un qui s’était aussi dirigé dans toutes sortes de mondes spirituels, et qui fumait du chanvre (haschisch). Cela me paraissait très passionnant de voir changer sa propre conscience sous l’influence des drogues psychédéliques en restant soi-même le spectateur de ce phénomène.

Enthousiaste de toutes les choses que je découvrais, je me suis jeté dans le monde des philosophies orientales.
Le livre de mort du bouddhisme tibétain m’impressionnait beaucoup, ainsi que le I Ching, un oracle chinois. Le tarot et le bouddhisme zen m’intéressaient également fortement. Et en plus, je m’aventurais dans l’univers de la magie, de l’anthroposophie, de l’astrologie, le monde de la mescaline des Peaux-Rouges, etc., etc.
Bref, j’avais une énorme soif spirituelle.

image407Parfois je me retirais dans la nature pour jeûner, pour faire une percée dans mon esprit. Je voulais trouver la vraie vie, la vraie liberté, la vérité et la raison d’être. Je ne voulais pas devenir, comme le reste de la masse, enchaîné aux choses temporelles pour sombrer dans la mort tout à l’heure.

 

FATIGUÉ DE CHERCHER

Après cinq ans de recherches intensives, j’ai découvert qu’en effet je ne me trouvais pas sur le chemin large de la foule, mais sur un sentier alternatif qui allait exactement dans la même direction, donc avec la même fin.

Je commençais à me fatiguer de toutes ces recherches. Cela n’avait en effet pas de sens. Il n’y avait rien d’autre à faire que, comme tout le monde, vivre sa petite vie à sa propre manière.
Mentalement, j’étais un errant mais, de plus en plus, j’avais aussi commencé à mener une vie de nomade. J’avais senti une voix intérieure qui me disait d’aller au nord des Pays-Bas. Je n’en avais pas vraiment envie, mais je sentais très bien que je pouvais avoir une confiance totale en cette voix. Alors, à un certain moment, ma femme et moi sommes partis avec nos deux enfants dans une petite roulotte, tirée par un tracteur.

 

COMMUNAUTÉ

Après quelques mois de voyage, nous avons trouvé au nord de la province de Groningue une grande communauté de “Jesus-people”. Ils étaient accueillants et nous ont donné la permission de mettre notre roulotte dans le jardin pour trouver un peu de repos après tous ces voyages.
Leur foi, je la trouvais enfantine, mais quand même, je sentais quelque chose de très précieux entre eux: un amour pur, sans arrière-pensées.

Cinq jours après notre arrivée j’ai pris tout à coup la décision d’invoquer Jésus. Pas parce que j’étais devenu croyant, mais pour prouver aux autres et à moi-même que le christianisme était une coquille vide, rien d’autre que des règles religieuses et de lois étouffantes. Et de cette manière je voulais éliminer les influences chrétiennes dans ma vie, comme ma conscience. Je voulais tout déraciner pour pouvoir entrer dans une liberté totale.

 

LUTTE

Dès ce moment-là, une lutte terrible a commencé de nuit, comme une guerre qui éclatait, un combat qui a duré quelques heures. Plusieurs personnes sont entrées dans notre chambre et priaient pour nous pendant cette lutte. Elles comprenaient ce qu’il se passait…
Je voyais se dérouler ma vie comme un film devant mes yeux: l’intention que j’avais eu petit garçon de mener une existence pleine d’amour, et de ce qu’il en était resté. Je me sentais sale, impur, égocentrique.
La pleine lumière m’éclairait et je ne pouvais me cacher.

Les années précédentes, beaucoup de philosophies et de religions avaient influencé mon esprit et mes pensées. Mais ici et maintenant, il y avait un je ne sais quoi qui se concentrait directement et très personnellement sur mon cœur.

Pendant ces heures, je commençais à découvrir qu’il y avait quelque chose en moi, une personne, un esprit vraiment supérieur à moi en intelligence. Pendant mon premier ‘trip’ d’acide (voyage mental à travers différents niveaux de conscience sous l’effet de la drogue L.S.D.), pendant ce ‘trip’ cet esprit avait pris possession de moi et paraissait fermement décidé à ne pas s’en aller.
De l’autre côté c’était le nom de Jésus qui venait à chaque fois vers moi puis un amour intense et personnel, un amour sans jugement et sans reproche.

 

ENFIN LIBRE

A un certain moment, la lutte était à son zénith. Je me voyais moi-même en pleine lumière – tout était devenu visible en moi – et j’avais terriblement honte. D’un côté, le démon, démasqué, un être avec une haine terriblement profonde et angoissante. Mais de l’autre, cette grande autorité et cet amour intense, liés au nom de Jésus. image476Là, je n’en pouvais plus et j’ai crié intérieurement: “Dieu, si Tu existes, laisse-moi mourir!” Tellement j’avais honte, je désirais être libéré pour toujours par la mort.
Au même instant j’ai senti une courte douleur aiguë qui passait au travers de moi, comme si j’étais détaché. A ce moment-là, j’étais totalement libéré, vraiment détaché de mon passé.
Ce sentiment de toujours être non rassasié disparaissait. Et le mauvais esprit, avec quelques uns de ses acolytes, était chassé avec puissance au nom de Jésus. Ce qui m’avait déjà frappé pendant la prière de ceux qui nous entouraient, c’est qu’à chaque fois qu’ils prononcaient le nom de Jésus, ces puissances reculaient à grand’peur.

 

NÉ A NOUVEAU

A cet instant, je voyais la vérité de la vie et me suis décidé à me livrer totalement à Jésus ainsi qu’à Le suivre. J’étais alors rempli à ras bords et même plus. Je me sentais naître de nouveau dans une nouvelle vie, la vraie vie! J’étais tellement heureux!
Jésus dit: Si tu n’es pas né de nouveau tu ne peux pas voir le Royaume de Dieu, ni y entrer. Mais à ce moment-là j’ai vu et je suis entré. Dieu me remplissait de son amour, de Lui-même, de son Esprit.
Je me disais: je ne peux plus jamais dormir. Si un homme est tellement heureux et tellement excité, comment pourra-t-il encore dormir?
Moins d’un quart d’heure après je dormais comme une marmotte…

 

LE BAPTEME

J’avais voulu être baptisé la même nuit, tout de suite, dans un fossé derrière la maison, mais je devais attendre dix jours. Cela me paraissait tellement long! Alors, dix jours après, j’étais baptisé avec une dizaine d’autres personnes dans une eau un peu plus propre.
Au moment où j’étais plongé dans l’eau de la piscine la même explosion de joie a ébranlé mon cœur. J’étais ivre de bonheur et j’éprouvais même de la peine à rester debout. Enfin j’avais trouvé! Je rentrais à la maison, la maison de mon Père, pour toujours!

 

PAS DE PIEUSES HISTOIRES, MAIS UNE FORCE RÉELLE

J’étais tellement étonné les semaines suivantes ! Alors, c’est vraiment Jésus le centre de tout !

image384La Bible devenait une source de révélations pour moi et, chaque fois que j’avais le temps, je lisais dans ce livre.
Un jour je suis tombé sur un texte disant que si quelqu’un était malade, il devait être oint et que la prière de foi guérirait le malade.
Je souffrais depuis deux ans d’une infection des deux poumons et d’une suite d’une infection du nerf crânien. Alors, j’ai décidé de me faire oindre par les dirigeants de l’église. On l’a fait et, au même moment, j’étais guéri. Dès lors, j’ai arrêté de fumer et ça ne m’a même pas coûté de peine. Les drogues, j’avais cessé de les prendre depuis la nuit de ma conversion.
Autour de moi je voyais en ce temps-là beaucoup d’autres gens se convertir et être guéris, délivrés, entre autres beaucoup de drogués. C’était encourageant de voir Jésus travailler dans la vie des autres aussi. Ça, ce n’est pas une quelconque religion, c’est la Vie! Pas des histoires pieuses, mais une force réelle. Dieu était devenu mon Père et je sentais son soin personnel pour moi.

 

BEAUCOUP DE MISÈRE MAIS AUSSI DE PROGRESSION

Ce bouleversement dans ma vie a eu lieu en 1976. Dieu est resté dans le centre de ma vie. Mais parfois c’est une lutte violente pour pouvoir continuer de Lui donner la première place. Il y a assez de champs de bataille dans une vie chrétienne. La souffrance s’approfondit, mais heureusement, il y a toujours une abondance de force et de joie dans Sa présence. Et chaque fois on voit, tôt ou tard, la victoire. Dieu exauce les prières.

Cinq ans après notre conversion, ma femme m’a quitté et est retournée dans sa vie d’auparavant. Pendant quelques années, je me suis occupé tout seul de nos quatre enfants. Ce divorce a causé beaucoup de douleur et de chagrin, mais justement pendant ces années-là, j’ai énormément ressenti la présence de Dieu. Dans la vie quotidienne, Il m’aidait et en plus guérissait profondément mes blessures intérieures.
“Mais Dieu fait en sorte que les choses tournent pour le mieux pour ceux qui L’aiment.” La Bible le promet et je l’ai éprouvé. Même la misère nous fait progresser!

 

L’ACCOMPLISSEMENT D’UN RÊVE D’ENFANT

Dès ma conversion, j’ai commencé à témoigner et, au début, surtout la nuit dans les cafés et dans la rue.
Depuis 1988, je travaille pour les réfugiés et il y en a beaucoup parmi eux qui sont venus, et qui viennent encore, à l’église. Heureusement, notre église jouit de bonnes prédications et de la puissance du Saint Esprit pour la délivrance et la guérison.

Les dernières années il y avait de plus en plus d’Africains que Dieu envoyait dans notre église. Alors Dieu avait commencé à réaliser ce qu’Il avait mis dans mon cœur quand j’étais petit. De 2001 à 2002, j’ai passé une année au Burkina Faso pour servir le Seigneur et depuis, ma femme et moi, nous soutenons plusieurs personnes en Afrique. Ma femme est Burkinabé elle-même.

 

LA PORTE

Jésus dit: “Je suis la porte.” J’espère que, vous aussi, vous entrerez par cette porte pour pénétrer dans ce nouveau monde, et que vous ne vous soucierez pas de ce que votre famille, vos voisins ou vos amis en pensent.
L’histoire de ma conversion est assez turbulente, c’est à cause de mon passé et de mon caractère. Mais, en général, cela se passe de façon moins sensationnel.
Ne croyez pas surtout que la nouvelle vie que vous allez commencer sera moins belle!
Et tout ceci débute tout simplement en commençant à mettre sa confiance en Jésus, Le croire sur parole et à réagir: mettre Ses paroles en pratique. Dieu est merveilleux! Je Lui suis reconnaissant. Et j’espère que vous allez découvrir bien vite combien Il vous aime.

Robert Severin

Lien intéressant: http://www.enseignemoi.com/

  

PSAUME 107

Louez l’Éternel, car Il est bon, car sa miséricorde dure à toujours !
Qu’ainsi disent les rachetés de l’Éternel,
ceux qu’il a délivrés de la main de l’ennemi
et qu’il a rassemblés de tous les pays,
de l’orient et de l’occident, du nord et de la mer !

Ils erraient dans le désert, ils marchaient dans la solitude,
sans trouver une ville où ils pussent habiter.
Ils souffraient de la faim et de la soif;
leur âme était languissante.
Dans leur détresse, ils crièrent à l’Éternel
et il les délivra de leurs angoisses;
il les conduisit par le droit chemin,
pour qu’ils arrivassent dans une ville habitable.
Qu’ils louent l’Éternel pour sa bonté
et pour ses merveilles en faveur des fils de l’homme!
Car il a satisfait l’âme altérée, il a comblé de biens l’âme affamée.

Ceux qui avaient pour demeure les ténèbres
et l’ombre de la mort vivaient captifs
dans la misère et dans les chaînes,
parce qu’ils s’étaient révoltés contre les paroles de Dieu,
parce qu’ils avaient méprisé le conseil du Très‑Haut.
Il humilia leur cœur par la souffrance;
ils succombèrent et personne ne les secourut.

image482Dans leur détresse, ils crièrent à l’Éternel
et il les délivra de leurs angoisses;
il les fit sortir des ténèbres et de l’ombre de la mort
et il rompit leurs liens.
Qu’ils louent l’Éternel pour sa bonté
et pour ses merveilles en faveur des fils de l’homme!
Car il a brisé les portes d’airain, il a rompu les verrous de fer.

Les insensés, par leur conduite coupable et par leurs iniquités,
s’étaient rendus malheureux.
Leur âme avait en horreur toute nourriture
et ils touchaient aux portes de la mort.
Dans leur détresse, ils crièrent à l’Éternel
et il les délivra de leurs angoisses;
il envoya sa parole et les guérit, il les fit échapper de la fosse.
Qu’ils louent l’Éternel pour sa bonté
et pour ses merveilles en faveur des fils de l’homme!
Qu’ils offrent des sacrifices d’actions de grâces
et qu’ils publient ses oeuvres avec des cris de joie!

image481Ceux qui étaient descendus sur la mer dans des navires
et qui travaillaient sur les grandes eaux,
ceux‑là virent les oeuvres de l’Éternel
et ses merveilles au milieu de l’abîme.
Il dit et il fit souffler la tempête, qui souleva les flots de la mer.
Ils montaient vers les cieux, ils descendaient dans l’abîme;
leur âme était éperdue en face du danger;
saisis de vertige, ils chancelaient comme un homme ivre
et toute leur habileté était anéantie.
Dans leur détresse, ils crièrent à l’Éternel
et il les délivra de leurs angoisses;
il arrêta la tempête, ramena le calme et les ondes se turent.
Ils se réjouirent de ce qu’elles s’étaient apaisées
et l’Éternel les conduisit au port désiré.
Qu’ils louent l’Éternel pour sa bonté
et pour ses merveilles en faveur des fils de l’homme!
Qu’ils l’exaltent dans l’assemblée du peuple
et qu’ils le célèbrent dans la réunion des anciens!

image375Il change les fleuves en désert et les sources d’eaux en terre desséchée,
le pays fertile en pays salé, à cause de la méchanceté de ses habitants.
Il change le désert en étang et la terre aride en sources d’eaux
et il y établit ceux qui sont affamés.
Ils fondent une ville pour l’habiter;
ils ensemencent des champs, plantent des vignes
et ils en recueillent les produits.
Il les bénit et ils deviennent très nombreux
et il ne diminue point leur bétail.
Sont‑ils amoindris et humiliés par l’oppression,
le malheur et la souffrance;
verse‑t‑il le mépris sur les grands,
les fait‑il errer dans des déserts sans chemin,
il relève l’indigent et le délivre de la misère,
Il multiplie les familles comme des troupeaux.
Les hommes droits le voient et se réjouissent,
mais toute iniquité ferme la bouche.
Que celui qui est sage prenne garde à ces choses
et qu’il soit attentif aux bontés de l’Éternel.

Delen / Share
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter